Au nombre des options disponibles pour le chauffage domestique, le poêle à granulés de bois fait partie des options préférées des Français. Efficace et simple à utiliser, il représente aussi un investissement plus ou moins rentable, et se révèle être un équipement plutôt pratique. Quelles sont les bonnes raisons d’opter pour cette solution de chauffage ? Le poêle à granulés est-il impacté par la hausse des prix de l’énergie en 2021 ?

Tout d’abord, comment fonctionne un poêle à granulés?

Le poêle à granulés est un appareil de petite et moyenne puissance, qui est adapté au chauffage des maisons et appartements. Il s’agit d’une solution autonome (qui ne nécessite pas le raccordement à un système de chauffage central) et qui fonctionne grâce à la combustion des granulés de bois, encore appelés pellets. Les granulés sont des biocombustibles fabriqués à partir de sciure et de copeaux de bois. Grâce à un processus de combustion quasiment intégral, le poêle à granulés offre un rendement à la fois constant et optimal. L’appareil nécessite d’être raccordé à l’électricité (pour fonctionner de manière autonome), toutefois sa consommation d’énergie électrique est plutôt minime.

Pourquoi opter pour un poêle à granulés ?

De nombreuses raisons expliquent pourquoi le poêle à granulés est l’une des solutions les plus répandues en matière de chauffage domestique. Il faut déjà noter que son système ne nécessite pas de souscrire à un abonnement (comme avec le gaz ou avec le système de chauffage électrique).

Aussi, le combustible qu’utilise le poêle fait partie des matières les plus disponibles, et donc les moins chers au monde. Les granulés de bois sont en effet des combustibles renouvelables et définitivement efficaces. En brûlant presqu’entièrement, ils assurent le plus haut niveau de rendement possible. En outre, leur émission de matières polluantes est assez réduite.

Il existe par ailleurs des granulés certifiés qui sont issus d’exploitations écoresponsables et dont les exploitants s’engagent en faveur du renouvellement des parcs forestiers. Les granulés certifiés sont aussi le gage d’un bois sec et sans adjuvants nocifs. Enfin, sur le plan du fonctionnement, le poêle à granulés possède un réservoir de grande capacité et dont le remplissage est automatique sur la plupart des modèles. Il existe même des modèles programmables ou pilotables à distance pour un meilleur confort d’utilisation.

Quel modèle de poêle choisir ?

Il existe trois principaux types de poêle à granulés : les modèles à convection naturelle, les poêles à convection forcée et les modèles canalisables.

Les poêles à convection naturelle se caractérisent par un fonctionnement quasi silencieux et par leur capacité de chauffage à la fois optimale et basée sur un processus naturel. L’appareil se compose d’un foyer qui peut être en fonte, en acier ou en céramique. Dans le corps de chauffe, on fait brûler des granulés ou des bûches de bois, ce qui entraîne la production de chaleur. Dans le même temps, l’air frais entre par la partie inférieure du poêle; se réchauffe à l’intérieur de l’appareil et ressort par la partie haute. Le principe de la convection se caractérise ici par le mouvement naturel de l’air : le chaud étant plus léger que le froid, il remonte aisément, tout en repoussant l’air froid vers le bas de la pièce. Ce processus permet ainsi de chauffer rapidement et agréablement votre espace.

À la différence des appareils à convection naturelle, les modèles à convection forcée sont équipés d’un ventilateur qui se charge de répartir la chaleur à l’intérieur de l’espace que vous souhaitez réchauffer. L’action du poêle suit le même principe que celui de la convection naturelle, mais ici, le cycle est amplifié par l’action du ventilateur. Cela permet donc de conduire l’air chaud jusque dans les recoins de votre demeure. Ce modèle est adapté à de plus grands espaces, et il peut servir à chauffer efficacement une maison entière.

Enfin, les poêles canalisables permettent d’acheminer l’air chaud dans toutes les pièces de la maison, y compris celles situées en hauteur. Ce système est en effet relié à un ou plusieurs ventilateurs, ainsi qu’à un réseau de canalisations. La chaleur est ainsi distribuée dans des zones secondaires autres que la zone principale où l’appareil est installé. Il faut toutefois noter que ce modèle est relativement coûteux et que son installation nécessite des travaux importants. Il sera donc préférable de l’installer pendant les travaux de construction de l’habitat.

Le poêle à granulés: meilleur que les autres solutions de chauffage ?

En raison de son caractère écologique (utilisation d’un combustible naturel et renouvelable), et grâce à son aspect économique, le poêle à granulés offre de meilleurs avantages par rapport aux autres options de chauffage. Il est par exemple éligible à plusieurs aides financières, pour peu que vous décidiez de faire installer votre appareil par un professionnel certifié RGE Qualibois.

Par ailleurs, concernant la performance de chauffe, il faut noter que ce type de chauffage offre un bien meilleur rendement avec une moyenne qui se situe entre 85% et 95% contre 70% et 80% pour le poêle à bûches ordinaires.

Hausse des prix de l’énergie: quel avenir pour le poêle à granulés ?

Depuis plusieurs années, on note un réel engouement pour les solutions de chauffage dont le combustible est vendu à un prix stable et attractif. Le poêle à granulés est considéré comme l’une des meilleures options pour le chauffage domestique, car le bois se veut plus économique que le gaz ou l’électricité. En moyenne, on estime qu’un foyer dépense annuellement 2100 euros pour chauffer sa demeure avec une chaudière au fioul. Le chauffage électrique coûterait environ 1777 euros, alors qu’avec un appareil qui fonctionne au bois, on ne dépense qu’environ 1150 euros par an.

Avec la hausse des prix de l’énergie en 2021, il est évident que de nombreuses personnes vont encore se tourner vers les solutions de chauffage au bois. Les ventes de poêle à granulés ne feront alors qu’exploser, et on pourrait s’attendre à observer un véritable record pour la filière du bois de chauffage.